• En 1988, la société Intraflug est contactée par une chaîne de télévision japonaise pour organiser un voyage incroyable devant mener le train de Paris au Japon en passant par la Russie et Honk-Kong. Le défi technique fut relevé sous la conduite de René Bubendorf avec notamment l’adaptation de la taille des bogies aux dimensions des voies ferrées russes. L’Orient-Express pouvait traverser la Russie et être embarqué à Hong-Kong pour le Japon où il parcourra plus de 44000 kilomètres sur la voie métrique japonaise, rencontrant un succès indescriptible.
  • En 1993 la société Intraflug AG est conduite à céder ce train mythique à une autre compagnie (TEAG).

Dans l'encyclopédie[modifier | modifier le wikicode]

«Nostalgie Istanbul Orient-Express» est à l'origine propriété de INTRAFLUG - CH. A la fin de 1992, INTRAFLUG dépose son bilan. Début 1993, l'entièreté du parc est repris et opéré par REISEBÜRO MITTELTHURGAU (RMT), filiale de MITTELTHURGAUBAHN (MThB) - CH.

Le 11 octobre 2002, la faillite de MITTELTHURGAUBAHN (MThB) entraîne avec elle RMT et le «Nostalgie Istanbul Orient-Express». En 2003, le «Nostalgie Istanbul Orient-Express» est repris par TRANSEUROP EISENBAHN AG / Swiss et opéré par ORIENT-EXPRESS – Train de Luxe Betriebs GmbH Austria.

A la fin du mois de février 2005, l’immatriculation P-SBB-CFF-FFS attribuée à 25 véhicules historiques du «NIOE» est supprimée (in Eisenbahn Amateur 6/2005). Certains de ces véhicules seront ensuite repris sous immatriculation de particulier aux ÖBB.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.